J U S T E L     -     Législation consolidée
Fin Premier mot Dernier mot Préambule
Table des matières
Signatures Fin Version néerlandaise
 
belgiquelex . be     -     Banque Carrefour de la législation
Conseil d'Etat
ELI - Système de navigation par identifiant européen de la législation

Titre
15 FEVRIER 2016. - Arrêté royal en exécution de l'article 31bis, § 2, de la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail, en ce qui concerne la modification du seuil pour l'enregistrement des présences

Source :
SECURITE SOCIALE.EMPLOI, TRAVAIL ET CONCERTATION SOCIALE
Publication : 19-02-2016 numéro :   2016022061 page : 12235   IMAGE
Dossier numéro : 2016-02-15/04
Entrée en vigueur : 01-03-2016

Table des matières Texte Début
Art. 1-3

Texte Table des matières Début
Article 1er. Dans l'article 31bis, § 2, alinéa 1er, de la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail, inséré par la loi du 8 décembre 2013, le montant " 800.000 " est remplacé par le montant " 500.000 ".

  Art. 2. Le présent arrêté entre en vigueur le 1er mars 2016.

  Art. 3. Le ministre qui a l'Emploi dans ses attributions et le ministre qui a les Affaires sociales dans ses attributions sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté.

Signatures Texte Table des matières Début
   Donné à Bruxelles, le 15 février 2016.
PHILIPPE
Par le Roi :
Le Ministre de l'Emploi,
K. PEETERS
La Ministre des Affaires sociales,
Mme M. DE BLOCK
Le Secrétaire d'Etat à la Lutte contre la Fraude Sociale,
B. TOMMELEIN

Préambule Texte Table des matières Début
   PHILIPPE, Roi des Belges,
   A tous, présents et à venir, Salut.
   Vu la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail, l'article 31bis, § 2, alinéa 3, inséré par la loi du 8 décembre 2013;
   Vu l'avis de l'Inspecteur des Finances, donné le 27 novembre 2015;
   Vu l'accord du Ministre du Budget, donné le 9 décembre 2015;
   Vu l'avis n° 1.965 du Conseil national du travail, donné le 15 décembre 2015;
   Vu l'avis n° 192 du Conseil supérieur pour la prévention et la protection au travail, donné le 28 janvier 2016;
   La demande de traitement en urgence est motivée par le fait que l'entrée en vigueur de l'arrêté est prévue le 1er janvier 2016, en exécution du " plan pour une concurrence loyale " dans le secteur de la construction, plan tripartite qui a été signé le 8 juillet 2015. En outre, cette mesure impliquera une recette budgétaire significative pour la sécurité sociale, qui sera réalisée à partir de 2016. En exécution de l'accord de gouvernement, de nouvelles mesures antifraude au niveau social doivent être prises annuellement à hauteur de 50 million d'euros. Ces 3 dernières années, plus de 15.000 emplois ont été perdus dans ce secteur. Cette mesure est donc considérée comme très importante par les partenaires sociaux et le gouvernement.
   Vu l'avis 58.755/1 du Conseil d'Etat, donné le 23 décembre 2015, en application de l'article 84, § 1er, alinéa 1er, 3°, des lois sur le Conseil d'Etat, coordonnées le 12 janvier 1973;
   Sur la proposition du Ministre de l'Emploi, de la Ministre des Affaires sociales et du Secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude sociale,
   Nous avons arrêté et arrêtons :

Début Premier mot Dernier mot Préambule
Table des matières
Version néerlandaise