J U S T E L     -     Législation consolidée
Fin Premier mot Dernier mot Préambule
Table des matières
Signatures Fin Version néerlandaise
 
belgiquelex . be     -     Banque Carrefour de la législation
ELI - Système de navigation par identifiant européen de la législation
http://www.ejustice.just.fgov.be/eli/arrete/2016/11/09/2017020052/justel

Titre
9 NOVEMBRE 2016. - Arrêté royal déterminant l'attribution d'une contribution financière du gouvernement fédéral belge au African Elephant Fund établi dans le cadre du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) en vue d'assurer la protection de l'éléphant africain

Source :
SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT
Publication : 01-02-2017 numéro :   2017020052 page : 15237   IMAGE
Dossier numéro : 2016-11-09/10
Entrée en vigueur : 11-02-2017

Table des matières Texte Début
Art. 1-6

Texte Table des matières Début
Article 1er. Un montant de 20.000 euros (vingt mille euros) à imputer à charge du crédit inscrit à la division organique 55, allocation de base 11.35.40.01 (Programme 25.55.1) du budget du Service public fédéral Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement pour l'année budgétaire 2016 est alloué à l'African Elephant Fund géré par le PNEU à titre de contribution fédérale belge pour 2016.

  Art. 2. Le montant de la subvention sera versé au compte suivant :
  Banque : JP Morgan Chase
  Adresse : International Agencies Banking Division
  270 Park Avenue, 43re floor
  New York, NY 10017
  USA
  N° de compte (ABA) : 021000021
  SWIFT : BIC-CHASUS33
  Référence : "FUND 9600 BEL UNEP trust Fund Account N° 485-002809
  JP Morgan Chase
  International Agencies Banking Division
  270 Park Avenue, 43re floor
  New York, NY 10017
  USA"

  Art. 3. Le montant visé à l'article 1er sera liquidé en une fois dès signature du présent arrêté et réception de la demande de payement.

  Art. 4. L'emploi de la contribution sera justifié a posteriori sur base d'un rapport d'activité, accompagné d'un état financier, fourni par le Steering Committee of the African Elephant Fund Working Group.

  Art. 5. Conformément à l'article 123 de la loi du 22 mai 2003 portant organisation du budget et de la comptabilité de l'Etat fédéral, la partie de la contribution volontaire non utilisée dans le cadre du projet mentionné ci-dessus, sera remboursée par le PNUE au Service financier du Service public fédéral Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement, au compte bancaire IBAN BE42 6792 0059 1754 ouvert auprès de la Banque de la Poste (BIC/SWIFT : PCHQBEBB) au nom de " Recettes Diverses ".

  Art. 6. Le ministre qui a l'Environnement dans ses attributions est chargé de l'exécution du présent arrêté.

Signatures Texte Table des matières Début
   Donné à Bruxelles, le 9 novembre 2016.
PHILIPPE
Par le Roi :
La Ministre de l'Energie, de l'Environnement et du Développement durable,
Marie-Christine MARGHEM

Préambule Texte Table des matières Début
   PHILIPPE, Roi des Belges,
   A tous, présents et à venir, Salut.
   Vu la loi du 18 décembre 2015 contenant le budget général des dépenses pour l'année budgétaire 2016, notamment le programme 25.55.1;
   Vu l'avis de l'Inspecteur des Finances, donné le 24 octobre 2016;
   Vu la loi du 22 mai 2003 portant organisation du budget et de la comptabilité de l'Etat fédéral, les articles 121 à 124;
   Considérant que l'éléphant africain est protégé par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES);
   Considérant que l'éléphant africain a une grande valeur économique, écologique, culturelle et esthétique;
   Considérant que l'éléphant africain est confronté à de multiples menaces de grande ampleur, y compris les abattages illégaux pour l'obtention d'ivoire et autres produits, les conflits avec les hommes, la surabondance locale et la perte et fragmentation de l'habitat;
   Considérant que les décisions 14.75 à 14.79 qui ont été prises lors de la 14ième session de la Conférence des parties de la CITES donnent mandat pour le développement d'un African Elephant Action Plan et d'un African Elephant Fund;
   Considérant que ces décisions sont développées en reconnaissance du fait que les éléphants africains sont menacés et qu'ils nécessitent une action coordonnée et immédiate afin d'assurer une protection efficace des populations d'éléphant qui subsistent;
   Considérant que l'objectif du African Elephant Action Plan est de diminuer le braconnage et commerce illégal des produits d'éléphant ainsi que les conflits hommes-éléphants, d'accroître la prise de conscience des principales parties prenantes comme les décideurs et populations locales en ce qui concerne la conservation et la gestion de l'éléphant d'Afrique, de renforcer la coopération entre les Range States et d'améliorer la collaboration des communautés locales pour une meilleure conservation de l'éléphant d'Afrique;
   Considérant que les parties à la convention CITES, les pays commerçants, les organisations intergouvernementales et les organisations non-gouvernementales sont priés d'apporter une contribution au African Elephant Fund;
   Considérant que la Belgique constitue un pays de transit entre les pays producteurs africains et les pays consommateurs asiatiques;
   Considérant que le commerce illégal de l'ivoire constitue un problème persistant en Belgique;
   Considérant qu'il est fondamental pour la Belgique, en tant que partie autant de la Convention sur la diversité biologique (CBD) que de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) et en tant que membre du Steering Committee of the African Elephant Fund de 2015, de contribuer financièrement à des projets relatifs à la protection de l'éléphant;
   Sur la proposition de la ministre de l'Environnement,
   Nous avons arrêté et arrêtons :

Début Premier mot Dernier mot Préambule
Table des matières
Version néerlandaise