J U S T E L     -     Législation consolidée
Fin Premier mot Dernier mot Modification(s) Préambule
Table des matières 3 arrêtés d'exécution 3 versions archivées
Signatures Fin Version néerlandaise
 
belgiquelex . be     -     Banque Carrefour de la législation
Conseil d'Etat
ELI - Système de navigation par identifiant européen de la législation
http://www.ejustice.just.fgov.be/eli/arrete/2011/03/18/2011201750/justel

Titre
18 MARS 2011. - Arrêté du Gouvernement flamand portant exécution de l'article 5, § 1er, 2°, e), du décret du 7 mai 2004 relatif à la création de l'agence autonomisée externe de droit public " Vlaamse Dienst voor Arbeidsbemiddeling en Beroepsopleiding " (Office flamand de l'Emploi et de la Formation professionnelle)
(NOTE : Consultation des versions antérieures à partir du 15-04-2011 et mise à jour au 26-08-2019)

Source : AUTORITE FLAMANDE
Publication : 15-04-2011 numéro :   2011201750 page : 23854       PDF :   version originale    version consolidée
Dossier numéro : 2011-03-18/17
Entrée en vigueur : 01-05-2011

Ce texte modifie le texte suivant :2009035171       

Table des matières Texte Début
CHAPITRE 1er. - Définitions
Art. 1
CHAPITRE 2. - Champ d'application
Art. 2
CHAPITRE 3. - Procédure de la demande d'une intervention dans les frais liés aux activités de réinsertion
Art. 3-6
CHAPITRE 4. - Conditions et règles relatives au paiement des frais
Art. 7-12
CHAPITRE 5. - Dispositions finales
Art. 13-16
ANNEXE.<
Art. N

Texte Table des matières Début
CHAPITRE 1er. - Définitions

  Article 1er.Dans le présent arrêté, on entend par :
  1° le décret : le décret du 7 mai 2004 relatif à la création de l'agence autonomisée externe de droit public " Vlaamse Dienst voor Arbeidsbemiddeling en Beroepsopleiding ";
  2° le VDAB : le "Vlaamse Dienst voor Arbeidsbemiddeling en Beroepsopleiding", visé à l'article 3, § 1er du décret;
  3° les travailleurs : les travailleurs visés à l'article 5, § 1er, 2°, e) du décret et les personnes y assimilées, visées à l'article 2, alinéa deux;
  4° [1 ...]1
  5° l'accompagnement d'outplacement : l'ensemble des conseils et services d'accompagnement qu'un tiers, sur ordre de l'employeur en restructuration ou d'une entreprise faisant l'objet d'une fermeture, fournit individuellement ou en groupe afin de permettre à un travailleur de trouver un emploi chez un nouvel employeur ou de développer une activité professionnelle comme indépendant dans les plus brefs délais;
  6° [2 ...]2;
  7° le demandeur : le curateur, le liquidateur, le repreneur, l'employeur ou son représentant légal qui introduit une demande d'une intervention dans les frais liés aux activités de réinsertion.
  ----------
  (1)<AGF 2016-11-25/20, art. 17, 002; En vigueur : 01-09-2016>
  (2)<AGF 2017-09-15/20, art. 1, 003; En vigueur : 01-12-2017>

  CHAPITRE 2. - Champ d'application

  Art. 2.Les activités susceptibles de contribuer à la réinsertion des travailleurs concernent l'accompagnement d'outplacement ou des formations nécessaires à la préservation et le renforcement de l'employabilité sur le marché de l'emploi et la certification des compétences acquises.
  Les personnes suivantes peuvent être assimilées aux travailleurs :
  1° les indépendants faillis;
  2° les aidants des indépendants faillis;
  3° les travailleurs qui ont travaillé à l'entreprise en état de faillite jusqu'à un an avant le jugement de faillite;
  [1 4° les personnes ayant droit à un accompagnement d'outplacement à charge de l'Office national de l'Emploi conformément à l'article 7 de l'arrêté royal du 23 janvier 2003 pris en exécution des articles 15 et 17 de la loi du 5 septembre 2001 visant à améliorer le taux d'emploi des travailleurs.]1
  Les travailleurs qui ne doivent plus être disponibles pour le marché général de l'emploi, visés au chapitre V de la loi du 5 septembre 2001 visant à améliorer le taux d'emploi des travailleurs, ne bénéficient d'un accompagnement d'outplacement que lorsqu'ils en font explicitement la demande.
  ----------
  (1)<AGF 2017-09-15/20, art. 2, 003; En vigueur : 01-12-2017>

  CHAPITRE 3. - Procédure de la demande d'une intervention dans les frais liés aux activités de réinsertion

  Art. 3. La demande d'une intervention est introduite par le demandeur et doit être cosignée par les organisations représentatives des travailleurs qui étaient représentées dans le conseil d'entreprise ou, à défaut d'un conseil d'entreprise, par la délégation syndicale pour la catégorie de personnes pour laquelle l'intervention est demandée ou, à défaut d'un conseil d'entreprise et d'une délégation syndicale, par les organisations représentatives des travailleurs, représentées dans le Comité de Concertation socio-économique régional ou dans le comité paritaire compétent, lorsque la demande ne concerne qu'une partie des travailleurs.

  Art. 4. § 1er. La demande est introduite auprès du VDAB au moyen du formulaire approprié, disponible sous forme informatisée. La demande peut être introduite de façon électronique.
  § 2. Pour l'entreprise et l'association sans but lucratif, visée à l'article 5, § 1er, 2°, e), 1° et 2° et 5° du décret, la demande d'une intervention doit être introduite dans les trente jours calendaires après la désignation du demandeur ou dans les trente jours calendaires après la reprise.
  Pour l'entreprise, visée à l'article 5, § 1er, 2°, e), 3° du décret, la demande d'une intervention doit être introduite dans les trente jours calendaires après le concordat judiciaire.
  Pour l'entreprise, visée à l'article 5, § 1er, 2°, e), 4° du décret, la demande d'une intervention doit être introduite dans les trente jours calendaires avant l'avis du premier licenciement pour lequel l'intervention est demandée.
  Le délai visé aux alinéas deux et trois, peut être prolongé à soixante jours calendaires au maximum moyennant une demande motivée du demandeur ou d'un des représentants représentatifs des travailleurs avant l'échéance du délai visé aux alinéas deux et trois.
  § 3. Les demandes introduites en dehors des délais visés au paragraphe 2 sont irrecevables.
  Les demandes incomplètes introduites dans les délais visés au paragraphe 2, peuvent être complétées dans une période de quatorze jours calendaires à compter de la date à laquelle l'information manquante a été demandée. Après l'échéance de ce délai le VDAB peut déclarer la demande irrecevable lorsque l'information dont il dispose ne permet pas de vérifier s'il a été satisfait à toutes les conditions imposées.
  § 4. Le demandeur est tenu d'introduire une demande lorsqu'un des représentants représentatifs des travailleurs le demande.
  Lorsque le demandeur omet d'introduire une demande dans les délais, visés au paragraphe 2, le VDAB peut d'office démarrer la procédure de demande.

  Art. 5.§ 1er. [1 Une liste actuelle des travailleurs, mentionnant le nom, l'adresse, la date de naissance, le numéro de registre national et le comité paritaire des membres du personnel, est jointe à la demande, et, au cas où l'intervention ne serait pas demandée pour tous les travailleurs, la mention des personnes faisant l'objet d'une demande d'intervention]1.
  § 2. Pour l'association sans but lucratif, visée à l'article 5, § 1er, 2°, e), 2° du décret, une copie du jugement de la dissolution judiciaire de l'association pour insolvabilité notoire, est également jointe à la demande.
  § 3. Pour l'association sans but lucratif, visée à l'article 5, § 1er, 2°, e), 5° du décret, une copie de la décision de l'assemblée générale de procéder à une liquidation volontaire pour cause d'insolvabilité notoire est également jointe à la demande.
  § 4. Pour l'entreprise visée à l'article 5, § 1er, 2°, e), 3°du décret, la demande doit, outre la décision judiciaire, être assortie d'une preuve écrite indiquant que les représentants représentatifs des travailleurs ont été mis au courant de la demande auprès du fonds d'intervention sociale.
  § 5. Pour l'entreprise visée à l'article 5, § 1er, 2°, e), 4° du décret, la demande doit, outre une preuve écrite que les représentants représentatifs des travailleurs ont été mis au courant de la demande auprès du fonds d'intervention sociale, être assortie des pièces justificatives démontrant que l'entreprise n'a pas suffisamment de ressources financières pour financer un accompagnement d'outplacement elle-même vu que la continuité de l'entreprise est mise en péril par des difficultés susceptibles de mener à la cessation des paiements à court terme, telles :
  1° l'attestation de la reconnaissance en tant qu'entreprise en difficulté;
  2° les comptes annuels approuvés et déposés des deux dernières années d'exploitation;
  3° les rapports financiers périodiques des six derniers mois.
  ----------
  (1)<AGF 2017-09-15/20, art. 3, 003; En vigueur : 01-12-2017>

  Art. 6.§ 1er. [1 Après réception de la demande, le VDAB examine si toutes les conditions visées aux articles 3 à 5 inclus du présent arrêté ont été remplies]1.
  § 2. [1 Le VDAB décide de la demande d'une intervention dans un délai de cinq jours ouvrables, à compter de la date de réception du dossier complet.
   Le demandeur est notifié de la décision]1.
  § 3. [1 ...]1.
  ----------
  (1)<AGF 2017-09-15/20, art. 4, 003; En vigueur : 01-12-2017>

  CHAPITRE 4. - Conditions et règles relatives au paiement des frais

  Art. 7.[1 Le VDAB détermine quel bureau d'outplacement se verra confier la mission. Les bureaux d'outplacement sont désignés conformément à la réglementation sur les marchés publics et sont enregistrées en tant que prestataires de services conformément à l'article 4 du décret du 29 mars 2019 relatif au modèle de qualité et d'enregistrement des prestataires de services dans le domaine politique de l'Emploi et de l'Economie sociale.]1
  ----------
  (1)<AGF 2019-05-24/16, art. 27, 004; En vigueur : 02-09-2019>

  Art. 8.
  <Abrogé par AGF 2017-09-15/20, art. 6, 003; En vigueur : 01-12-2017>

  Art. 9.
  <Abrogé par AGF 2017-09-15/20, art. 6, 003; En vigueur : 01-12-2017>

  Art. 10.
  <Abrogé par AGF 2017-09-15/20, art. 6, 003; En vigueur : 01-12-2017>

  Art. 11.
  <Abrogé par AGF 2017-09-15/20, art. 6, 003; En vigueur : 01-12-2017>

  Art. 12.
  <Abrogé par AGF 2017-09-15/20, art. 6, 003; En vigueur : 01-12-2017>

  CHAPITRE 5. - Dispositions finales

  Art. 13. L'arrêté du Gouvernement flamand du 6 février 2009 portant exécution de l'article 5, § 1er, 2°, e), du décret du 7 mai 2004 relatif à la création de l'agence autonomisée externe de droit public 'Vlaamse Dienst voor Arbeidsbemiddeling en Beroepsopleiding' (Office flamand de l'Emploi et de la Formation professionnelle) est abrogé.

  Art. 14. Les bureaux d'outplacement désignés sur la base de l'arrêté du Gouvernement flamand du 15 septembre 2006 portant exécution du décret du 18 mai 1999 portant création d'un Fonds de réinsertion et sur la base de l'arrêté du Gouvernement flamand du 6 février 2009 portant exécution de l'article 5, § 1er, 2°, e), du décret du 7 mai 2004 relatif à la création de l'agence autonomisée externe de droit public " Vlaamse Dienst voor Arbeidsbemiddeling en Beroepsopleiding " (Office flamand de l'Emploi et de la Formation professionnelle) poursuivent leur mission comme convenu.

  Art. 15. Le présent arrêté entre en vigueur le premier jour du mois suivant sa publication au Moniteur belge.

  Art. 16. Le Ministre flamand ayant la politique de l'emploi dans ses attributions est chargé de l'exécution du présent arrêté.
  

  ANNEXE.<
  <Abrogé par AGF 2017-09-15/20, art. 7, 003; En vigueur : 01-12-2017>

  Art. N.
  <Abrogé par AGF 2017-09-15/20, art. 7, 003; En vigueur : 01-12-2017>
  

Signatures Texte Table des matières Début
   Bruxelles, le 18 mars 2011.
Le Ministre-Président du Gouvernement flamand,
K. PEETERS
Le Ministre flamand des Finances, du Budget, du Travail, de l'Aménagement du Territoire et des Sports,
Ph. MUYTERS

Préambule Texte Table des matières Début
   Le Gouvernement flamand,
   Vu le décret du 7 mai 2004 relatif à la création de l'agence autonomisée externe de droit public " Vlaamse Dienst voor Arbeidsbemiddeling en Beroepsopleiding ", notamment l'article 5, § 1er, 2°, e), inséré par le décret du 19 décembre 2008;
   Vu l'arrêté du Gouvernement flamand du 6 février 2009 portant exécution de l'article 5, § 1er, 2°, e), du décret du 7 mai 2004 relatif à la création de l'agence autonomisée externe de droit public 'Vlaamse Dienst voor Arbeidsbemiddeling en Beroepsopleiding' (Office flamand de l'Emploi et de la Formation professionnelle);
   Vu l'avis du conseil d'administration du " Vlaamse Dienst voor Arbeidsbemiddeling en Beroepsopleiding ", rendu le 2 juin 2010;
   Vu l'accord du Ministre flamand chargé du budget, donné le 20 janvier 2011;
   Vu l'avis 49 205/1 du Conseil d'Etat, donné le 17 février 2011, en application de l'article 84, § 1er, alinéa premier, 1°, des lois sur le Conseil d'Etat, coordonnées le 12 janvier 1973;
   Sur la proposition du Ministre flamand des Finances, du Budget, de l'Emploi, de l'Aménagement du Territoire et des Sports;
   Après délibération,
   Arrête :

Modification(s) Texte Table des matières Début
version originale
  • ARRETE GOUVERNEMENT FLAMAND DU 24-05-2019 PUBLIE LE 26-08-2019
    (ART. MODIFIE : 7)
  • version originale
  • ARRETE GOUVERNEMENT FLAMAND DU 15-09-2017 PUBLIE LE 23-10-2017
    (ART. MODIFIES : 1; 2; 5; 6; 7; 8; 9-12; N)
  • version originale
  • ARRETE GOUVERNEMENT FLAMAND DU 25-11-2016 PUBLIE LE 23-12-2016
    (ART. MODIFIES : 1; 8)

  • Début Premier mot Dernier mot Modification(s) Préambule
    Table des matières 3 arrêtés d'exécution 3 versions archivées
    Version néerlandaise