J U S T E L     -     Législation consolidée
Fin Premier mot Dernier mot Modification(s) Préambule
Travaux parlementaires Table des matières 2 arrêtés d'exécution 5 versions archivées
Erratum Signatures Fin Version néerlandaise
 
belgiquelex . be     -     Banque Carrefour de la législation
Conseil d'Etat Chambre des représentants Sénat
ELI - Système de navigation par identifiant européen de la législation
http://www.ejustice.just.fgov.be/eli/loi/2009/12/22/2009024496/justel

Titre
22 DECEMBRE 2009. - [Loi instaurant une réglementation relative à l'interdiction de <fumer> dans certains lieux et à la protection de la population contre la fumée du tabac] <Intitulé remplacé L 2019-07-08/09, art. 2, 006; En vigueur : 18-08-2019>
(NOTE : Consultation des versions antérieures à partir du 29-12-2009 et mise à jour au 08-08-2019)

Source : SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT
Publication : 29-12-2009 numéro :   2009024496 page : 82139       PDF :   version originale    
Dossier numéro : 2009-12-22/05
Entrée en vigueur : 01-01-2010

Table des matières Texte Début
CHAPITRE 1er. - Disposition générale
Art. 1
CHAPITRE 2. - Définitions
Art. 2
CHAPITRE 3. - Interdiction de <fumer> dans les lieux fermés accessibles au public
Art. 3-9, 9/1, 10, 10/1
CHAPITRE 4. - Interdiction de <fumer> sur le lieu du travail
Art. 11-15, 15/1, 16
CHAPITRE 4/1. [1 Interdiction de <fumer> dans certains véhicules ]1
Art. 16/1., 16/2, 16/3., 16/4.
CHAPITRE 5. - Dispositions abrogatoires
Art. 17-18

Texte Table des matières Début
CHAPITRE 1er. - Disposition générale

  Article 1er. La présente loi règle une matière visée à l'article 78 de la Constitution.

  CHAPITRE 2. - Définitions

  Art. 2.Pour lapplication de la présente loi et de ses arrêtés d'exécution, il faut entendre par :
  1° <fumer> : le fait de <fumer> du tabac, des produits à base de tabac ou des produits similaires;
  2° lieu fermé : lieu isolé de l'environnement par des parois, pourvu d'un plafond ou faux plafond;
  3° lieu accessible au public :
  a) lieu dont l'accès n'est pas limité à la sphère familiale;
  b) notamment les établissements ou bâtiments suivants :
  i. lieux administratifs;
  ii. gares;
  iii. aéroports;
  iv. commerces;
  v. lieux dans lesquels des services sont fournis au public à titre gratuit ou moyennant paiement, y compris les lieux dans lesquels des aliments et/ou des boissons sont offerts à la consommation;
  vi. lieux dans lesquels des malades ou des personnes âgées sont accueillis ou soignés;
  vii. lieux dans lesquels des soins de santé préventifs ou curatifs sont prodigués;
  viii. lieux dans lesquels des enfants ou des jeunes en âge scolaire sont accueillis, logés ou soignés;
  ix. lieux dans lesquels un enseignement et/ou des formations professionnelles sont dispensés;
  x. lieux dans lesquels des représentations sont données;
  xi. lieux dans lesquels des expositions sont organisées;
  xii. lieux dans lesquels des activités sportives sont exercées;
  4° transports en commun : transport de personnes accessible au public et dont tout le monde peut faire usage moyennant le paiement du tarif en vigueur;
  5° espace de travail :
  a) tout lieu de travail, qu'il se trouve dans une entreprise ou un établissement, ou en dehors de ceux-ci, et qu'il se trouve dans un espace ouvert ou fermé, à l'exception de l'espace à ciel ouvert;
  b) tout espace ouvert ou fermé dans l'entreprise ou l'établissement, auquel le travailleur a accès;
  6° équipements sociaux : les installations sanitaires, le réfectoire et les locaux destinés au repos ou aux premiers soins;
  7° fumoir : lieu fermé par des parois et un plafond et dans lequel il est permis de <fumer>;
  8° le Comité : le Comité pour la prévention et la protection au travail ou, à défaut, la délégation syndicale ou, à défaut, les travailleurs eux-mêmes conformément aux dispositions des articles 48 et suivants de la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail;
  9° débit de boissons : établissement dont l'activité principale et permanente consiste à servir uniquement des boissons, y compris des boissons contenant de l'alcool éthylique, destinées à être consommées sur place et où aucune autre denrée alimentaire n'est servie mis à part les denrées alimentaires préemballées avec une période de conservation d'au moins trois mois sans qu'aucune mesure supplémentaire ne soit utilisée pour prolonger la durée de conservation;
  10° signal d'interdiction de <fumer> : signal d'interdiction ayant un diamètre d'au moins neuf centimètres et réalisé dans les couleurs suivantes :
  a) fond : blanc;
  b) représentation de la cigarette : noire;
  c) bord et barre diagonale : rouge.
  11° [1 ...]1
  12° [1 ...]1
  13° sport : tous les sports et sports de loisir reconnus et/ou subsidiés par une Communauté et tous les sports de fédérations sportives reconnues et/ou subsidiées par une Communauté.
  [2 14° véhicule: tout moyen de transport par terre, ainsi que tout matériel roulant agricole ou industriel.]2
  (NOTE : par son arrêt (extrait) n° 37/2011 du 15-03-2011 (M.B. 06-05-2011, p. 26566-26570), la Cour Constitutionnelle a annulé l'art. 2, 9°; En vigueur : 01-07-2011)
  ----------
  (1)<L 2014-04-10/23, art. 196, 004; En vigueur : 10-05-2014>
  (2)<L 2019-07-08/09, art. 3, 006; En vigueur : 18-08-2019>

  CHAPITRE 3. - Interdiction de <fumer> dans les lieux fermés accessibles au public

  Art. 3. § 1er. Il est interdit de <fumer> dans les lieux fermés accessibles au public. Ces lieux doivent être exempts de fumée.
  A l'intérieur et à l'entrée de chaque lieu visé à l'alinéa 1er, des signaux d'interdiction de <fumer> tels que définis à l'article 2, 10°, doivent être apposés de telle sorte que toutes les personnes présentes puissent en prendre connaissance. Le Roi peut définir les conditions complémentaires auxquelles doit répondre la signalisation de l'interdiction de <fumer>.
  § 2. L'interdiction visée au paragraphe 1er s'applique également en permanence dans tous les véhicules utilisés pour le transport public donc même lorsqu'ils sont hors service.
  § 3. Tout élément susceptible d'inciter à <fumer> ou qui porte à croire que <fumer> est autorisé, est interdit dans les lieux visés aux paragraphes 1er et 2.

  Art. 4.§ 1er. Sans préjudice des dispositions de l'article 3, § 1er, une exception est prévue pour les débits de boissons cloisonnés et qui ne font pas partie d'une enceinte sportive.
  L'exploitant d'un débit de boissons, visé à l'alinéa 1er, qu'il s'agisse d'une personne physique ou d'une personne morale, peut installer une zone clairement délimitée dans laquelle il est permis de <fumer> selon les formes et les conditions prévues aux paragraphes suivants.
  [1 L'exception prévue à l'alinéa 1er est applicable jusqu'au 1er juillet 2014. Néanmoins, le Roi peut, par un arrêté délibéré en Conseil des Ministres et après concertation avec le secteur, mettre fin à cette exception à partir du 1er janvier 2012.]1
  § 2. La zone réservée aux fumeurs doit être indiquée par tous les moyens permettant de la situer.
  Elle doit être établie de manière à réduire au maximum les inconvénients de la fumée vis-à-vis des non-fumeurs.
  Sa superficie doit être inférieure à la moitié de la superficie totale du local dans lequel des boissons sont servies à la consommation, sauf si cette superficie totale est inférieure à 50 mètres carrés.
  § 3. Dans les espaces réservés aux non-fumeurs, des signaux d'interdiction de <fumer> conformes au point 10°de l'article 2 doivent être posés de telle sorte que toute personne présente puisse en prendre connaissance.
  § 4. Tout élément susceptible d'inciter à <fumer> ou qui porte à croire que <fumer> est autorisé, est interdit dans les zones réservées aux non-fumeurs.
  § 5. Le Roi peut fixer des conditions complémentaires auxquelles doivent répondre les débits de boissons où il est autorisé de <fumer>. Ces conditions sont relatives à l'installation d'un système d'aération garantissant un débit minimal de renouvellement d'air.
  
  (NOTE : par son arrêt (extrait) n° 37/2011 du 15-03-2011 (M.B. 06-05-2011, p. 26566-26570), la Cour Constitutionnelle a annulé l'art. 4 ; En vigueur : 01-07-2011)
  ----------
  (1)<L 2009-12-22/06, art. 2, 002; En vigueur : 08-01-2010>

  Art. 5.L'interdiction visée à l'article 3 n'est pas applicable aux établissements de jeux de hasard de classe I tels que définis à l'article 28 de la loi du 7 mai 1999 sur les jeux de hasard, les établissements de jeux de hasard et la protection des joueurs dans les locaux destinés exclusivement aux jeux et où des boissons peuvent être servies.
  [1 L'exception prévue à l'alinéa 1er est applicable jusqu'au 1er juillet 2014. Néanmoins, le Roi peut, par un arrêté délibéré en Conseil des Ministres et après concertation avec le secteur, mettre fin à cette exception à partir du 1er janvier 2012.]1
  
  (NOTE : par son arrêt (extrait) n° 37/2011 du 15-03-2011 (M.B. 06-05-2011, p. 26566-26570), la Cour Constitutionnelle a annulé l'art. 5 ; En vigueur : 01-07-2011)
  ----------
  (1)<L 2009-12-22/06, art. 2, 002; En vigueur : 08-01-2010>

  Art. 6. Sans préjudice des dispositions de l'article 3, l'exploitant d'un lieu fermé accessible au public peut installer un fumoir.
  Ce fumoir n'est pas une zone de transit et est conçu et installé de manière à réduire au maximum les inconvénients de la fumée vis-à-vis des non-fumeurs.
  Le fumoir est clairement identifié comme local réservé aux fumeurs et il est indiqué par tous moyens permettant de le situer. Seules des boissons peuvent être emportées dans le fumoir.
  La superficie du fumoir ne peut excéder le quart de la superficie totale du lieu fermé accessible au public.
  Le fumoir doit être muni d'un système d'extraction de fumée ou d'aération qui élimine suffisamment la fumée.
  Le Roi définit les conditions complémentaires auxquelles doit répondre le fumoir.

  Art. 7. L'exploitant et le client sont, chacun en ce qui le concerne, responsables du respect des dispositions de la présente loi et de ses arrêtés d'exécution.

  Art. 8. Les dispositions du présent chapitre ne peuvent être modifiéesqu'après obtention de l'avis du Conseil supérieur de la santé.

  Art. 9. Est puni des peines visées à l'article 13 de la loi du 24 janvier 1977 relative à la protection de la santé des consommateurs en ce qui concerne les denrées alimentaires et les autres produits, celui qui enfreint les dispositions de la présente loi ou ses arrêtés d'exécution.

  Art. 9/1. [1 Outre les peines prévues à l'article 9, le tribunal peut ordonner la fermeture, pour une période d'un mois à six mois, du lieu fermé accessible au public où les infractions ont été commises.]1
  ----------
  (1)<Inséré par L 2014-04-10/23, art. 197, 004; En vigueur : 10-05-2014>

  Art. 10. Les articles 11, 11bis, 16, 17, 19, 20 et 27 de la loi du 24 janvier 1977 relative à la protection de la santé des consommateurs en ce qui concerne les denrées alimentaires et les autres produits s'appliquent par analogie aux articles 1er à 9.

  Art. 10/1. [1 Les articles 3, 5 et 7 de l'arrêté royal du 22 février 2001 organisant les contrôles effectués par l'Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire et modifiant diverses dispositions légales s'appliquent par analogie aux articles 1er à 9.]1
  ----------
  (1)<Inséré par L 2009-12-22/06, art. 3, 002; En vigueur : 08-01-2010>

  CHAPITRE 4. - Interdiction de <fumer> sur le lieu du travail

  Art. 11.§ 1er. Le présent chapitre s'applique aux employeurs et aux travailleurs, ainsi qu'aux personnes y assimilées, visées à l'article 2, § 1er, alinéa 2, 1°, a) à e), et 2°, de la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail.
  § 2. Le présent chapitre ne s'applique pas :
  1° dans les lieux fermés de toutes les institutions de services sociaux et des prisons qui sont à considérer comme des espaces privés, et où les résidents et non-résidents peuvent <fumer> sous les conditions qui leur sont fixées;
  2° dans les habitations privées, à l'exception des espaces destinés exclusivement à un usage professionnel et où des travailleurs sont occupés;
  3° dans les débits de boissons et les établissements de jeux de hasard visés respectivement aux articles 4, § 1er et 5.
  ----------
  Art. 11. § 1er. Le présent chapitre s'applique aux employeurs et aux travailleurs, ainsi qu'aux personnes y assimilées, visées à l'article 2, § 1er, alinéa 2, 1°, a) à e), et 2°, de la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail.
  § 2. Le présent chapitre ne s'applique pas :
  1° dans les lieux fermés de toutes les institutions de services sociaux et des prisons qui sont à considérer comme des espaces privés, et où les résidents et non-résidents peuvent <fumer> sous les conditions qui leur sont fixées;
  2° dans les habitations privées, à l'exception des espaces destinés exclusivement à un usage professionnel et où des travailleurs sont occupés;
  3° [1 ...]1

  
  (NOTE : par son arrêt (extrait) n° 37/2011 du 15-03-2011 (M.B. 06-05-2011, p. 26566-26570), la Cour Constitutionnelle a annulé l'art. 11, § 2, 3°; En vigueur : 01-07-2011)
  ----------
  (1)<L 2009-12-22/06, art. 5, 002; En vigueur : indéterminée; l'article 11, § 2, 3°, de la même loi est abrogé au plus tard le 1er juillet 2014. Néanmoins, le Roi peut avancer cette abrogation par un arrêté délibéré en Conseil des Ministres et après concertation avec le secteur à partir du 1er janvier 2012.>

  Art. 12. Tout travailleur a le droit de disposer d'espaces de travail et d'équipements sociaux exempts de fumée de tabac.

  Art. 13. L'employeur interdit de <fumer> dans les espaces de travail, les équipements sociaux, ainsi que dans les moyens de transport qu'il met à la disposition du personnel pour le transport collectif du et vers le lieu de travail.
  L'employeur prend les mesures nécessaires pour veiller à ce que les tiers qui se trouvent dans l'entreprise soient informés des mesures qu'il applique en vertu de la présente loi.
  Tout élément susceptible d'inciter à <fumer> ou qui porte à croire que <fumer> est autorisé, est interdit dans les locaux visés à l'alinéa 1er.

  Art. 14. Par dérogation à l'interdiction visée à l'article 13, il est possible de prévoir un fumoir dans l'entreprise, après avis préalable du Comité.
  Le fumoir, qui est exclusivement destiné aux fumeurs, est efficacement ventilé ou est équipé d'un système d'extraction de fumée qui élimine la fumée de manière efficace. Le Roi fixe les conditions supplémentaires auxquelles doit répondre le fumoir.
  Le règlement d'accès à ce fumoir pendant les heures de travail est fixé après avis préalable du Comité.
  Ce règlement ne cause pas d'inégalité de traitement entre les travailleurs.

  Art. 15.[1 L'employeur est responsable du respect des dispositions de la présente loi et de ses arrêtés d'exécution.
   Les infractions aux dispositions du chapitre 4 de la présente loi et des arrêtés d'exécution de ces dispositions sont recherchées, constatées et sanctionnées conformément au Code pénal social.
   Les inspecteurs sociaux disposent des pouvoirs visés aux articles 23 à 39 et 43 à 49 du Code pénal social lorsqu'ils agissent d'initiative ou sur demande dans le cadre de leur mission d'information, de conseil et de surveillance relative au respect des dispositions visées à l'alinéa 1er.]1
  ----------
  (1)<L 2016-02-29/09, art. 96, 005; En vigueur : 01-05-2016>

  Art. 15/1.[1 Les fonctionnaires désignés pour surveiller le respect de la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail et de ses arrêtés d'exécution en exécution de l'article 17 du Code pénal social sont chargés de la surveillance du respect des dispositions du chapitre 4 de la présente loi et des arrêtés d'exécution de ces dispositions et ceci conformément aux dispositions du Code pénal social.]1
  ----------
  (1)<L 2016-02-29/09, art. 97, 005; En vigueur : 01-05-2016>

  Art. 16. Les dispositions du présent chapitre ne peuvent être modifiées qu'après obtention de l'avis du Conseil supérieur pour la prévention et la protection au travail.

  CHAPITRE 4/1. [1 Interdiction de <fumer> dans certains véhicules ]1
  ----------
  (1)<Inséré par L 2019-07-08/09, art. 4, 006; En vigueur : 18-08-2019>
  

  Art. 16/1.. [1 Il est interdit de <fumer> dans un véhicule couvert ou dans une partie couverte d'un véhicule où se trouvent deux personnes ou plus, dont l'une au moins n'a pas encore atteint l'âge de 16 ans. ]1
  ----------
  (1)<Inséré par L 2019-07-08/09, art. 5, 006; En vigueur : 18-08-2019>
  

  Art. 16/2.[1 Un véhicule ou une partie d'un véhicule est couvert, au sens de l'article 16/1, lorsqu'il est entièrement ou partiellement fermé par un toit et par une ou plusieurs portières et/ou vitres qui peuvent être ouvertes.]1
  ----------
  (1)<Inséré par L 2019-07-08/09, art. 6, 006; En vigueur : 18-08-2019>
  

  Art. 16/3..[1 Par toit, au sens de l'article 16/2, on entend tout système fixe ou mobile permettant de couvrir l'ensemble ou une partie du véhicule, y compris les systèmes en toile ou autres tissus.]1
  ----------
  (1)<Inséré par L 2019-07-08/09, art. 7, 006; En vigueur : 18-08-2019>
  

  Art. 16/4..[1 L'article 16/1 ne s'applique pas lorsque le toit du véhicule, au sens de l'article 16/3, est entièrement replié, de manière à ce qu'il ne couvre aucune partie du véhicule. ]1
  ----------
  (1)<Inséré par L 2019-07-08/09, art. 8, 006; En vigueur : 18-08-2019>
  

  CHAPITRE 5. - Dispositions abrogatoires

  Art. 17. Sont abrogés :
  1° l'article 35, 10°, de l'arrêté royal du 15 septembre 1976 portant règlement sur la police des transports de personnes par tram, pré-métro, métro, autobus et autocar;
  2° les articles 7, § 3, et 13, 3°, de la loi du 24 janvier 1977 relative à la protection de la santé des consommateurs en ce qui concerne les denrées alimentaires et les autres produits;
  3° l'arrêté royal du 19 janvier 2005 relatif à la protection des travailleurs contre la fumée de tabac et ses arrêtés d'exécution;
  4° l'arrêté royal du 13 décembre 2005 portant interdiction de <fumer> dans les lieux publics et ses arrêtés d'exécution.

  Art. 18. La présente loi entre en vigueur le 1er janvier 2010.
  

Signatures Texte Table des matières Début
   [Promulguons la présente loi, ordonnons qu'elle soit revêtue du sceau de l'Etat et publiée par le Moniteur belge.
Donné à Bruxelles, le 22 décembre 2009.
ALBERT
Par le Roi :
Pour la Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, absente,
Le Ministre des Pensions et des Grandes villes,
M. DAERDEN
Scellé du secau de l'Etat :
Le Ministre de la Justice,
S. DE CLERCK] (Erratum, voir M.B. 04.01.2010, p. 66)

Préambule Texte Table des matières Début
   ALBERT II, Roi des Belges,
   A tous, présents et à venir, Salut.
   [Les Chambres ont adopté et Nous sanctionnons ce qui suit :] (Erratum, M.B. 18-01-2010, p. 2173)
Erratum Texte Début

version originale
2010024007
PUBLICATION :
2010-01-18
page : 2173

Erratum



Modification(s) Texte Table des matières Début
version originale
  • LOI DU 08-07-2019 PUBLIE LE 08-08-2019
    (ART. MODIFIES : INTITULE; 2; 16/1; 16/2; 16/3; 16/4)
  • version originale
  • LOI DU 29-02-2016 PUBLIE LE 21-04-2016
    (ART. MODIFIES : 15; 15/1)
  • version originale
  • LOI DU 10-04-2014 PUBLIE LE 30-04-2014
    (ART. MODIFIES : 2; 9/1)
  • version originale
  • ARRET COUR CONSTITUTIONNELLE DU 15-03-2011 PUBLIE LE 06-05-2011
    (ART. MODIFIES : 2; 4; 5; 11)
  • version originale
  • LOI DU 28-04-2010 PUBLIE LE 10-05-2010
    (ART. MODIFIES : 15; 15/1)
  • version originale
  • LOI DU 22-12-2009 PUBLIE LE 29-12-2009
    (ART. MODIFIES : 4; 5; 10/1; 11)

  • Travaux parlementaires Texte Table des matières Début
        Documents de la Chambre des représentants : Doc 52 1768/(2008/2009) : 001 : Proposition de loi de Mme Muylle et de M. Van den Bergh. 002 : Erratum. 003 et 004 : Amendements. 005 : Rapport. 006 : Texte adopté par la commission. 007 et 008 : Amendements. 009 : Texte adopté en séance plénière et transmis au Sénat. Voir aussi : Compte rendu intégral : 9 juillet 2009. Documents du Sénat : 4-1392 - 2008/2009 : N° 1 : Projet évoqué par le Sénat. N°s 2 et 3 : Amendements. N° 4 : Rapport. N° 5 : Texte amendé par la commission. N° 6 : Amendements. N° 7 : Texte amendé par le Sénat et renvoyé à la Chambre des représentants. Voir aussi : Annales du Sénat : 19 novembre 2009. Documents de la Chambre des représentants : Doc 52 1768/(2008/2009) : 010 : Projet amendé par le Sénat. 011 et 012 : Amendements. 013 : Rapport. 014 : Texte adopté par la commission 015 : Texte adopté en séance plénière et soumis à la sanction royale. Voir aussi : Compte rendu intégral : 17 décembre 2009.

    Début Premier mot Dernier mot Modification(s) Préambule
    Travaux parlementaires Table des matières 2 arrêtés d'exécution 5 versions archivées
    Erratum Version néerlandaise